• Les TEMPLIERS - La COMMANDERIE de BAUGY Calvados

     

     

     

     

    Templiers.net

    France, département du Calvados, à environ 16km au sud-ouest de Bayeux et à environ 20 km au nord-est de Saint-Lô, commune de Balleroy.

     

    Château de Colombières construit par les Bacon

    Une importante commanderie de l'Ordre était implantée à Baugy, à l'est de Balleroy, sur la départementale 13 dans la commune de Planquery.

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

    «La commanderie» a donné son nom à un hameau de cette dernière commune.

     

    Brique émaillée provenant des tombes des deux fils de Roger V Bacon

    (Robert et Guillaume, morts en bas âge

     

    Cet établissement avait été offert aux

    «Pauvres Chevaliers du Christ» en 1148 par Roger Bacon, seigneur du Molay.

     

    Armes de la famille.

     

     

    Blason ville fr Villers Bocage (Calvados)

     

    Famille de Molay Bacon

    La famille Bacon, écrit aussi Bacon du Molay ou Molay Bacon, est une ancienne famille noble de Normandie.

    Son fief originel s’étendait entre les rivières Esque et Tortonne, territoires correspondant aux communes actuelles du Molay-Littry, du Breuil-en-Bessin, de Cerisy-la-Forêt, de Planquery, deBlay, de Saint-Martin-de-Blagny dans le Bessin en Basse-Normandie1.

    De par les multiples alliances et héritages, les possessions de la famille s'étendaient au XVe siècle jusqu'à Colombières,

    Villers-Bocage, Jurques et même Caen. 

    Tout comme pour les Bertran de Briquebec, cette famille normande n'a jamais porté de nom à particule, le nom patronymique est tout simplement Bacon.

    C'est sous les Bacon que s'est développée l'industrie potière du Molay.

     

     

     

    Véritable protecteur de la confrérie, les seigneurs octroyaient des largesses aux artisans et notamment la gratuité du bois de chauffage pour leurs fours.

    Ils construisirent même à l'intention des potiers la chapelle Saint-Jean dans le canton de la Boulaye près du Breuil-en-bessin.

    Cette chapelle, encore visible au XVIIIe siècle, servait aussi de lieu de célébration de la fête patronale des potiers à la Saint Jean

     

    Membres

    • Anchetil est l'un des premiers de la lignée à être nommé dans les sources, il aumônea dès le premier établissement du Prieuré de Sainte-Barbe en Auge, en 1058, une seigneurie qui porte son nom selon les chartes du Prieuré.
    • Guillaume (I), est un baron normand, seigneur du fief du Molay.
    • Son nom est inscrit sur la liste de Falaise qui est censée recenser 315 compagnons de Guillaume le Conquérant.
    • Toutefois, cette liste a été discréditée depuis longtemps.

    • Dans son Roman de Rou, Wace écrit :
    • « Cil de Combrai et cil d'Alnée et les sires de Fontenei de Rebercil et del Molei vant demandant hérault li rei as Engleiz dient : çà entez : a est li reis ke vos serviez, ki a Guillaume est le perjurez morz
    • est s'il est trovez ».

    • Traduit en français actuel en :
    • « Le seigneur de Combray ;
    • celui d'Aulnay, les sires de Fontenay, de Rubercy et du Molay
    • couraient vers le hérault de Harold, le questionnant :
    • « Où est donc le roi que vous servez ?

     

    • Le parjure qui a manqué de foi à Guillaume ! Si nous pouvons le trouver sa mort est certaine. ».

    • Néanmoins, l'œuvre de Wace en tant que source a été depuis longtemps discréditée.
    • Toutefois, si les travaux récents Dr. Elisabeth Van Houts ont montré que les critiques faites à Wace étaient pour la plupart infondés, il reste de nombreux doutes sur son contenu.
    • Guillaume (III) est un seigneur normand.
    • Il épouse, en 1126, Mathilde de Chester descendante des ducs de Normandie, fille de Ranulph le Meschin, vicomte du Bessin et comte de Chester.

    • Mathilde apporte à Guillaume par une charte datée de Rouen :
    • « les terres de la Fresnaye-Martinèze, Couvains et Plein-Forêts, qui consistaient en hommes, hommages, revenus, églises, bois, moulins, fours, viviers, soldats, vasseaux, vilains, bordages et autres dépendances, le fief de Blagny la Quièze accru du fief de Baynes, Bernesq, Mestry, Pleines-Œuvres, Saint Martin de Caumont, Sallen, Livry, Fresnay sur Mer et Martragny ».

    • Guillaume et Mathilde ont cinq enfants connus :
    •  
    •  
    • Roger (III) (mort vers 1190), est désigné comme « chevalier, sire et châtelain du Molay, seigneur du Breuil, Saon, Blay, Couvains, Planquery,
    • Blagny la Quieze, Matragny, Vaussieu, Sévans et St-Contest ».

    • En 1148, il fonde la commanderie templière de Baugy dans son fief de Planquery.

    • Il est cité dans le rôle de l'échiquier anglais de la quatrième année d'Henri II.
    • Son nom se rencontre au bas de nombreuses chartes de ce roi, notamment d'une datée de Barfleuret d'une autre datée de Bur Roger et Emma ont deux fils connus :
    •  
      • Guillaume (IV), qui succède à son père
      • Simon, seigneur de Formigny et de Bavent, épousera en premières noces N. Tesson dame de Formigny puis Mathilde de Vassy et eux deux fils connus Guillaume seigneur de Formigny et Richard seigneur de Bavent.
      • Marie ? épousa Ranulph de Matan, qui apporta comme dot la seigneurie de Jurques.
    • Guillaume (IV) (mort vers 1212), cité en 1200, il concéda leur part de patronage de l’église de Saint-Martin de Blagny à l'Abbaye Notre Dame de Longues en la présence Guillaume Bacon de Formigny notamment.

     

    • Il est cité en 1201 comme témoin d'une charte du Comte de Chester.
    • Le 26 novembre 1203, le roi Jean lui inféoda les landes de Baynes à charge de rendre chaque année une paire d'éperons d'or.
    • Il pourrait être le Guillaume Bacon, seigneur du Molay, plusieurs fois mentionné dans le Roman de Renart.
    • D'ailleurs, c'est bien sur ses terres que gîte le renard de Pierre de Saint Cloud, l'auteur présumé du roman.
    • Marié à Clemence, il a trois enfants connus :
    •  
      • Guillaume (V), qui lui succèda
      • Eustachie ou Austachie qui épousa Pierre de Meulan, prêtre en Angleterre (diacre de Wimborne) puis seigneur de Beaumont-Le-Roger et de Brionne, fondateur de la lignée des seigneurs de Courseulles-sur-Mer et de Bricqueville, branche appelée de Courcelle-de-Saint-Paer.
      • Roger, seigneur de Planquery
    • Guillaume (V), cité en 1224 et en 1271, qui a pour fils Roger (IV), sa tombe a été retrouvée et décrite par Paul de Farcy en 1867 dans une des chambres de l'Abbaye Sainte-Marie de Longues représentant un chevalier vêtu de sa cotte de mailles et de son casque avec de chaque côté placés des petits
    • écus aux six roses.
    • L'inscription sur la tombe portait :
    • Ci-gist Monsegnor Guille Bacon, Chevalier Segnor du Molay;

     


     
    • Roger (IV) (mort vers 1300), est enterré dans le sanctuaire de l'abbaye Sainte-Marie de Longues où son épitaphe était encore visible à la fin du XVIe siècle.
    • Il a trois enfants connus :
      • Son fils et successeur Roger (V)
    •  
      • Guillaume, seigneur de Blay qui finira exécuté à Paris pour acte de rébellion contre le roi (il prit le parti des Tancarville contre les Bertrand, favoris du Roi de France, pour la main de sa nièce Jeanne,
      • héritière de la Maison Bacon).
    •  
      • Jean, qui sera doyen de Lisieux
      • Jeanne, mariée avec Foulques I de La Champagne, seigneur de la Champagne à Plomb , sgr d'Apilly, Saint-Loup, la Gogannière,
      • Saint-Senier, Saint-Brice, décédée en 1328.
    • Roger (V), son autorité s'étendait sur un territoire recouvrant les communes actuelles du Molay Littry, du Breuil, de Blay, de Castillon, de Planquery, de Saon, de Colombières, de la Bazoque.
    • À sa mort vers 1340, n'ayant point d'héritier mâle (ses deux fils étant décédés en bas âge), se déclencha une véritable guerre civile dans l'ouest de la Normandie afin de récupérer la main de son unique fille Jeanne Bacon et son riche héritage.
    • Jeanne Bacon est la fille de Roger (V), est née du second mariage entre Roger V Bacon et Eleonore de Villiers (ou deVillers-Bocage).
    • Elle eut un demi-frère Robert, mort en bas-âge, né du premier mariage de
    • Roger avec Aelis d'Asnières, son autre frère Guillaume né du second mariage de Roger, est lui aussi mort en bas âge (la plaque funéraire des deux fils de
    • Roger Bacon est d'ailleurs visible sur l'un des murs extérieurs de l'église
    • du Breuil-en-Bessin).
    • Elle est l'unique héritière du fief de la famille Molay Bacon. Deux grandes familles se disputent alors la main de Jeanne, les Bertran(d) de Briquebec et les d'Harcourt.

    • Jeanne épouse en premières noces en 1340, Guillaume Bertran(d), Vicomte de Rocheville, second fils de Robert VIII Bertrand de Bricquebec et de Laurence du Merle (sœur du maréchal Foulques du Merle).

     

    • Son époux meurt au cours de la bataille de Mauron en Bretagne le 14 août 1352.

    • En secondes noces, elle épouse Jean Ier de Luxembourg-Ligny († 1364), fils de Waléran II de Luxembourg-Ligny, seigneur de Ligny-en-Barrois, de Roussy et de La Roche.

    • Jeanne fonde de son propre chef le 1er août 1366, le prieuré hospitalier de Sainte-Élisabeth à Villers-Bocage.
    • Dans cet endroit seront reçus et soignés les pauvres, les passants, les femmes enceintes et les orphelins jusqu’à l’âge de sept ans.
    • Pour commémorer cet acte de bienfaisance, une rue de la ville de Villers Bocage porte encore son nom aujourd'hui.

    • Jeanne décède en 1376 et est inhumée dans l'abbaye de Saint-Évroult dans l'actuel département de l'Orne.
    • N'ayant point d'enfant, la lignée directe des Molay Bacon s'éteint et l'héritage de la maison de Molay est dispersé entre les descendants indirects de la famille

     

    Les domaines de la commanderie s'étendaient dans les vicomtés de Vire et de Bayeux, et comprenaient notamment

    le hameau du temple, dans la communes de Cahagnes.

    De l'ancienne commanderie de Baugy, il subsiste une partie de la chapelle, ainsi que les fondations du manoir seigneurial.

    Cette chapelle Notre-Dame-du-Temple, quelque peu abîmée, était à l'origine composée de cinq travées.

    C'était un édifice sobre et austère, du XIIIème siècle.

     

    Flanqué de contrefort massifs, il ne manquait cependant pas d'une certaine élégance dans sa simplicité.

    A l'ouest s'ouvrait une porte du XIIIème siècle, à triple voussure, dont l'archivolte était supportée par quatre colonnettes, aux chapiteaux sculptés.

    Dans le tympan, on peut voir l'agneau du christ, surmonté d'une croix.

    Symbole de résurrection, cet agneau était l'image même du christ se sacrifiant pour le salut des hommes.

     

    On peut aussi trouver dans l'église de Baugy le gisant du frère Richard d'Harcourt (XIIème siècle) représentant l'effigie mutilée du défunt.

     

    Celui-ci, les mains jointes, la tète posée sur un coussin, est revêtu d'une cotte de mailles que recouvre la longue robe blanche des Templiers, sans manches.

    Il porte un bouclier de la fin du XIIème siècle, à la pointe aiguë, frappé de son blason "de gueules à deux faces d'or".

    Nous avons des renseignements assez précis sur la commanderie de Baugy grâce à l'inventaire qui fut dressé par Jean de Verretot, Bailli de Caen, le 13 octobre 1307, jour de l'arrestation des Templiers par Philippe le Bel.

    Le commissaire du roi y dénombra :

    180 moutons, 14 vaches à lait, 8 veaux et 3 taureaux, 3 génisses, 2 boeufs de labour, 98 porcs, 1 truie et ses 8 pourceaux, 8 juments, 8 poulains, le cheval du commandeurs et 5 chevaux de labour.

     

    De nombreux serviteurs, 25 personnes en tout, étaient attachés à cette maison du Temple:

    6 laboureurs, 3 servants de laiterie (pour fabriquer le beurre et le fromage), 1 berger, 1 vacher, 1 valet au service du commandeur, etc...

     


    pour une bibliographie plus complète...Bibliographie

    1. "Sur les Pas des Templiers en Bretagne, Normandie et Pays de Loire"
      M. Dumontier, N. Villeroux, G. Bernage T. Barreau; Editions Henry Vernier 1986
       
      sources : http://www.templiers.org/baugy.php
       
      photos google
    2. Sources D.R.

    http://dona-rodrigue.eklablog.net/les-templiers-la-commanderie-de-baugy-

    calvados-a15400254

     

     

     

     

    « RESTAURATION du CHATEAU de FALAISE !Maison du Temple de Baugy »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :