• La Normandie dans la Guerre de Cent Ans

    Afficher l'image d'origine 

    La Normandie dans la Guerre de Cent Ans

     

     

     

    Quand éclate en 1337 la fameuse Guerre de Cent Ans,

    opposant les royaumes de France et d’Angleterre,

    la Normandie n’est pas à l’origine du conflit.

     

    Par contre, par sa richesse et son passé anglo-normand,

    elle en devient rapidement un enjeu.

     

    En 1346, le roi d’Angleterre Édouard III et son armée débarquent dans le Cotentin, traversent toute la région en pillant et détruisant tout sur leur route.

     

    Les Anglais retournent dans leur île après avoir remporté la bataille de Crécy en Picardie.

    La peste noire touche la Normandie dès 1348 et provoque des épidémies récurrentes dans la région.

     

    Conjuguées aux dévastations de la guerre et aux famines,

    la peste fait des ravages parmi la population de la région.

     

    Ce contexte difficile provoque des émeutes populaires à Rouen

    contre les impôts en 1382.

    La Normandie fut le théâtre d’une violente opposition entre le

    roi de France Jean le Bon et Charles le Mauvais, roi de Navarre.

     

    Ce dernier était le petit-fils de Philippe le Bel par sa mère et faisait valoir ses droits sur le trône de France.

     

    Il possédait des terres en Normandie, en particulier le comté d’Évreux, et a profité de la Guerre de Cent Ans en faisant jouer l’alliance anglaise.

     

    Après avoir agrandi ses domaines normands par le traité de Mantes le 22 février 1354, Charles le Mauvais est emprisonné à Château-Gaillard, mais s’en évade le 9 novembre 1357.

     

    Il attise l’agitation antifiscale en Normandie.

     L’armée française commandée par Bertrand du Guesclin le bat finalement à Cocherel le 16 mai 1364.

     

    Par le traité d’Avignon en mars 1365,Charles le Mauvais abandonne au roi de France CharlesVses possessions normandes en échange de la ville de Montpellier.

    Après un répit de quelques années, la guerre de Cent Ans reprend et concerne davantage la Normandie que sa première phase.

     

    En août 1415, le roi d’Angleterre HenriV débarque dans l’estuaire de la Seine pour reconquérir ses terres patrimoniales ancestrales.

     

    Il assiège la ville d’Harfleur qui finit par tomber.

     

    Puis, il défait les Français à Azincourt.

     

    Après un séjour en Angleterre, Henri V retourne en Normandie mais cette fois dans l’objectif de conquérir toute la région, voire plus. En 1419, la capitale, Rouen, tombe.

     

    Les Anglais mettent la main sur une bonne partie

    du royaume de France.

     Par le traité de Troyes signé en 1420, Henri V obtient la main de Catherine, fille du roi de France Charles VI; à la mort de ce dernier, HenriVou son fils deviendra roi de France et d’Angleterre.

     

    En 1422, Henri V et Charles VI meurent.

     

    Comme HenriVIn’est encore qu’un nourrisson, c’est le duc de Bedford qui assume la régence.

     

    Il crée l’université de Caen en 1432 et tente de ménager les particularismes des Normands.

     

    La noblesse, le clergé et la bourgeoisie dans leur grande majorité s’étaient ralliés au roi Plantagenêt, dont le règne paraissait légitime comme duc de Normandie ainsi que comme roi de France.

     

    Mais la pression fiscale qu’il impose suscite le mécontentement.

    Bedford intervient pour que Jeanne d’Arc soit condamnée à mort. Le 30 mai 1431, capturée au siège de Compiègne,

    elle est« vendue »aux Anglais et brûlée vive après un long procès à Rouen. Ses cendres sont dispersées dans la Seine.

     

    En 1434, les impôts exigés par les Anglais pour financer leurs campagnes provoquent un climat insurrectionnel dans toute la région.

     

    Au printemps 1449, les offensives des armées de Charles VII de France dans le Cotentin, en Basse-Seine et dans le centre de la Normandie marquent le début de la reconquête capétienne.

     

    L’occupation anglaise de la Normandie prend fin en 1450 après la bataille de Formigny que remporta le connétableArthur de Richemont dans le Calvados actuel.

     

    Cherbourg est la dernière ville libérée dans l’été 1450.

     

    Les élites se rallient à la dynastie capétienne et les églises se couvrent de fleurs de lis pour le signifier.

     

    La reconstruction des bâtiments endommagés ou détruits par la guerre peut débuter.

     
     
     
     

    Révolte de Monsieur Charles

    Monsieur Charles, apanagé en Normandie, veut régner sur son duché que lui a confisqué son frère aîné le roiLouis XI.

     

    En conflit avec lui, il se réfugie chez le duc François II de Bretagne. Ensemble, ils ordonnent une campagne en Normandie en 1467-68.

     

    Mais après des succès initiaux, l’armée bretonne rentrera à la maison et une trêve sera signée à Ancenis entre les belligérants.

     

     

    sources :

    http://cgs-61.kazeo.com/la-Normandie-devenue-Francaise,r200411.html

     

     

     

     

     

    « Les femmes vikingsL’homme qui sauva la Tapisserie de Bayeux »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :