• L'organisation et la hiérarchie de l'Ordre du Temple

    L'organisation et la hiérarchie de l'Ordre du Temple

     

    L'organisation, le fonctionnement et la structure hiérarchique de l'Ordre sont relatés en détail dans la Règle initiale et dans les Retraits, articles ajoutés au fur et à mesure de l'existence de l'Ordre, dont beaucoup sont l'œuvre de 

    Bertrand de Blanchefort.

    Territorialement, l'Ordre du Temple était divisé en plusieurs provinces dont le nombre a fluctué au fil des ans. Généralement, la littérature prend en compte 21 provinces de l'Ordre:

    1. France, Poitou, Auvergne, Provence, Bourgogne
    2. Portugal, Castille, Aragon, Valence
    3. Sicile et les Pouilles, Rome, Toscane et Lombardie
    4. Angleterre, Allemagne, Hongrie, Pologne et Tchéquie
    5. Jerusalem, Tripoli, Antioche, Chypre, Petite Arménie

    La hiérarchie de l'Ordre se composait de :

     

    1. Le Maître : Le rôle du maître, ainsi que son pouvoir sont relativement restreints. Il est la figure de proue de l'Ordre, mais il ne peut rien faire seul.
    2. Il a un rôle de représentation et se contente de signer les documents qui lui sont soumis par le chapitre général. C'est au cours des réunions du chapitre général que le maître et les membres du chapitres décident de tout ce qui concerne l'Ordre. Toute décision doit être approuvée par l'ensemble du conseil.

    3. Il est élu par un conseil, composé de douze frères (8 chevaliers et 4 sergents) et d'un frère chapelain. Les membres de ce conseil sont désignés par l'ensemble des dignitaires et des commandeurs de Terre Sainte à la mort du précédent maître.

    4. Le Sénéchal :Deuxième personnage le plus important de l'Ordre, malgré que son rôle se joue dans l'ombre du Maître. Sa fonction essentielle est de le remplacer lorsque celui-ci s'absente.

    5. Le Maréchal du Couvent du Temple : Il est le chef militaire de l'Ordre. En campagne, même le maître de l'Ordre doit se plier aux décisions du Maréchal du Couvent. Il est aussi responsable de la garde du gonfanon baussant. Il veille aussi à ce que les frères de l'Ordre aient leur matériel de combat en bon état.

    6. Le Commandeur de la Terre de Jérusalem : Quatrième personnage en ordre d'importance dans l'Ordre, il en est le trésorier. C'est lui qui gère tout l'argent des commanderies d'Europe et qui s'occupe des fournitures.

    7. Le Commandeur de la Cité de Jérusalem : Il est aussi le frère hospitalier de l'Ordre. Il s'occupe donc des malades et des blessés, et en campagne, c'est à lui que revient la charge de faire garder la Vraie Croix.

    8. Les Commandeurs des Terres de Tripoli et d'Antioche : Ils sont les représentants du maître dans ces provinces. Ils ont les mêmes droits et prérogatives que ce dernier, lorsque celui-ci n'est pas présent physiquement dans leur province. Tout comme le maître, ils sont secondés par des chevaliers, comme le maréchal de la Terre d'Antioche par exemple... 

    9. Les Commandeurs des autres Provinces : Ils ont le même statut que les frères précédents, exception faite que leurs provinces ne sont pas des terres en "Guerre", ils n'ont donc pas de maréchaux pour les seconder.

    10. Le Frère Drapier : Il est le responsable d'une partie de la logistique de tous les frères de l'Ordre. C'est à lui qu'incombe le devoir de fournir vêtements, pièces de literie, chaussures,... à tous les frères de l'Ordre. C'est aussi lui qui prend les habits séculiers d'un nouveau frère et qui prépare la robe et le manteau pour la cérémonie de prise d'habit.

    11. Les Frères Chevaliers Commandeurs des Maisons : Ils étaient simplement responsables de leur maison, c'est-à-dire, commanderie, forteresse, casal,.... Ils devaient rendre compte en tout au Commandeur de la Terre ou de la Province.

    12. Le Commandeur des Chevaliers : Il y a plusieurs commandeurs des chevaliers. Ils sont en fait des lieutenants du Maréchal du Couvent. L'un d'entre eux, placé sous le commandement direct du Commandeur de la Cité de Jérusalem, commande aux chevaliers laïcs qui servent à terme dans l'Ordre

    13. Le Turcoplier : Il commandait aux turcoples (troupes indigènes), c'est à dire des habitants de Terre Sainte qui s'engageaient dans l'Ordre et qui servaient le plus souvent comme cavalerie légère et d'éclaireurs. Le Turcoplier commandait également les frères sergents lorsqu'on était en campagne.

    14. Le Sous-Maréchal : Comme son nom l'indique, il est sous le commandement du maréchal du Couvent. C'est lui qui garde le Gonfanon plié jusqu'au début de la bataille. A ce moment, c'est le Maréchal qui s'en empare et qui le brandit. En dehors des campagnes, il commande aux Frères de Métier. C'est aussi lui qui doit fournir en menu matériel les frères de l'Ordre.

    15. Le Gonfanonier : Il commande aux écuyers. En campagne, il garde un gonfanon de réserve roulé autour de sa lance.

    16. Le Commandeur de la Voûte d'Acre : C'est un trésorier particulier. C'est lui qui administre tous les biens de l'Ordre qui sont débarqués des bateaux à leur arrivée dans le port d'Acre.

    http://www.templiers.org/hierarchie.php

     

    « Les Ordres Militaires et Religieux entre le XIème et le XVème siècle »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :